La Ligne à Grande Vitesse Tanger-Kenitra un Projet Innovant

Ligne à grande vitesse Tanger-Kenitra: But et objectifs

La ligne à grande vitesse Tanger-Kenitra entre dans un grand projet qui consiste à réaliser la première LGV Maroc et qui a pour but principal de relier le centre administratif et économique du pays. Les plans fonctionnels et organisationnels et financiers sont bien précisés dans le protocole franco-marocain.

Description de la ligne à grande vitesse Tanger-Kénitra

Le trajet Tanger-Kenitra de la ligne à grande vitesse est d’une distance de 200 km, les nouvelles lignes se raccordera sur le réseau classique qui existe déjà à Kénitra pour desservir Rabat et Casa. Le nombre de voyageurs prévus est estimé à 6 millions et cette ligne permettra de traverser Rabat et Casa en 1h20 et Tanger- Rabat en 2h10 c’est-à-dire que le voyageur économisera 2h25 pour le premier trajet et 2h35 pour le deuxième trajet, cette ligne sera exploitée à 320Km/h.

Pour mieux réussir ce grand chantier, l’ONCF profitera du savoir-faire français à travers une convention signée entre l’ONCF et la SNCF dans laquelle le premier coté bénéficiera de l’expertise et un Appui à maitrise d’ouvrage de son homologue français et cela pour un budget de 75 millions euros. Quant aux équipements ferroviaires, un appel d’offre a été lancé sur 13 lots ,la plupart d’eux ont été attribués dont la viaduc du Loukkos qui constitue l’un des points d’affectation du concours de l’AFD.

Origine de financement de la ligne à grande vitesse Tanger-Kénitra

Le budget consacré pour la réalisation de ce projet est de 1,8 milliard d’euros et qui repose généralement sur les contributions, il se divise comme suite :

  • • 500 millions d’euros contribution de l’état marocain
  • • 625 millions d’euros contribution du ministère français par le biais de la Réserve Pays Emergent.
  • • 75 millions d’euros contribution du FASEP .
  • • 220 millions d’euros contribution de l’AFD .
  • • 380 millions d’euros fonds arabes.
  • • Fonds Koweïtien pour le Développement.
  • • Fonds d’Abu Dhabi et Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social (FADES).

Démarche d’exécution du projet : Ligne à grande vitesse Tanger-Kenitra

Des ouvrages préliminaires ont connu le départ en fin 2010, spécifiquement des endroits condensables, ainsi le déblaiement des ascendants. Cette cérémonie de lancement des travaux a eu lieu à Tanger le 29 septembre 2011,en présence de sa majesté le roi Mohammed 6 est le président de la république française François Hollande, pour une prévision à 2016.

Commentair

commentaires