Le LGV Au Maroc Un Projet Innovant

Selon un communiqué de presse de l’office national des chemins de fer ( ONCF), la ligne à grande vitesse ( LGV)entre Tanger- Kenitra va entrer en service en 2018.Cette liaison de 200 km est la première étape d’un projet qui comprend 2 grands axes :

  • Casablanca- Oujda en 3 heures et d’une distance de 600km.
  • Tanger-Casablanca-Agadir en 4 heures et d’une distance de 900km.

Chalenge à relever

Ce projet de ligne à grande vitesse ,devant aller jusqu’à la création de 1500km de nouvelle lignes ferroviaires et qui va commencer par la création de la ligne Tanger-Kenitra comme première étape et qui vise en premier lieu à diminuer le temps de voyage de 5 heures 45 minutes à 2 heures entre Casablanca et Tanger pour se faire des nouveaux gares de trains à grande vitesse ( TGV) seront crées.

Construction des gares TGV

Au cours d’une conférence intitulé ‘’ Next Station 2015’’ organisée par l’Université International de Casablanca ( UIC), le directeur de l’ONCF a annoncé la construction de 5 nouvelles gares dont deux à Rabat avec un budget globale de 2,7 milliards de dirhams alors que les 3 premières gares TGV installés à Tanger, Kenitra et Casablanca était l’objet d’un appel d’offre dont le résultat a été annoncer en 2013.
La mise en service du projet devait s’effectuer en 2015 alors que le commencement des travaux de génie civile ont eu lieu en 2012.

Le projet en détail

Systra est l’entreprise qui va s’occuper de la gestion de projet pour les travaux de génie civil qui s’occupera de la section Sud de la ligne à grande vitesse Tanger-Kenitra. La section de Sud se constitue de routes, des ponts dont 10 pont-rail ou routes d’envergures cela peut se résumer en environ 200 ouvrages.

La construction du terrain des travaux se situe sur une terre faite d’argile , mélanges de silt et de sable ceci est un grand défi à remonter car le poids de la ligne à grande vitesse peut causer une liquéfaction, instabilité et affaissement.
Les viaducs sont en cours de construction sur la ligne nord afin d’éviter les terrains instables pendant que l’installation du drainage et le remblayage ont commencé en 2010 sur la ligne sud.

La conception de cette ligne concerne un élément remarquable qui est l’utilisation innovante d’asphalte comme revêtement de la voie, cette solution a pour but de réduire les besoins futurs de l’entreprise en terme de maintenance.

Commentair

commentaires