LGV Au Maroc: Première Ligne à Grande Vitesse Africaine

Le roi Mohamed VI et François Hollande ont inaugurés ,l’atelier dans lequel les travaux de maintenance SNCF-ONCF des rames à grande vitesse se réaliseront alors que le service commercial de la ligne à grande vitesse Casablanca-Tanger démarre au premier semestre de 2018.

L’atelier de maintenance Tanger créée le 15 septembre dernier et qui a été l’objet d’une coopération entre: L’ONCF (60%) et la SNCF (40%) réalisera la maintenance des rames à grande vitesse. Durant les premières années d’exploitation de la LGV Casablanca-Tanger ,les experts de la SNCF vont transformé leurs savoir- faire dans le domaine à leurs collèges marocains. L’objectif visé est de former les équipes marocaines afin d’etre autonome dés la 7ème année.

Le contrat de prestation signé par la co-entreprise et la SNCF dure 18 ans et comprends 3 types d’engagements et avec un montant de 90 millions d’euros:

  • Assistance technique à distance.
  • Réparation et fourniture de pièce.
  • Réparation complexes et ingénierie de maintenance des rames.

Caractéristiques de la LGV au Maroc attendue

C’est pas la 1ère fois que les deux opérateurs (ONCF & SNCF) vont travailler ensemble. En 2009 SNCF avait signé un contrat d’Assistance à Maitrise d’Ouvrage (AMO) pour accompagner l’ONCF dans la réalisation de la ligne à grande vitesse. Elle permettra de relier Tanger à Casablanca en 2h10 au lieu de 4h45. Pour cela 35 agents de la SNCF sont expartriés à Rabat au sein de l’AMO SNCF.

Le 1er semestre 2018 va connaitre le lancement du service. Un équipement spécial sera utilisé pour le bon déroulement du service:
12 rames analogues au Duplex 2N2 avec des adaptations pour tenir compte des spécifiés marocaines.

  • Une chaine de traction 3 Kv.
  • Un équipement en ERTMS de niveau 2.
  • Un renforcement de la climatisation et des filtres pour la poussière.

L’institut de formation ferroviaires

Pour accompagner le projet de la Ligne à grande vitesse au Maroc (LGV), l’ONCF et SNCF ont crées un institut de formation ferroviaire (IFF) à Rabat, il se dispose de plusieurs formations couvrant l’ensemble des métiers ferroviaires et depuis sa création l’institut a formé 1707 stagiaires dont 1304 venant de l’ONCF et 403 de SNCF. D’après une enquête réalisé pour les stagiaires 95% jugent la formation de bonne ou très bonne et 95% la recommanderait à leur collège. L’institut va accueillir prochainement des stagiaires africains.

Commentair

commentaires