Le projet LGV Maroc en phase ultime d’essais avant commercialisation

Suite à la mise sous tension de la LGV Maroc en janvier, l’ONCF a commencé en février 2018 la dernière série d’essais dynamiques sur toutes les installations de la LGV. L’objectif de ces essais est de valider le matériel et la totalité de l’infrastructure. Aussi, la vérification du fonctionnement normal des systèmes d’alimentation électrique, de télécommunications, de signalisation ainsi que des raccordements aux gares de Tanger et de Kenitra.

Comment sont organisés les essais ?

Les premiers essais ont eu lieu en février 2016. Ils étaient aussi faits avec une vitesse de 160 km/h. Ces essais se sont faits dans le cadre de la préparation de l’exploitation de la LGV. Pour ce qui est des seconds essais, ils ont été réalisés à 320 km/h en septembre 2017 sur une distance de 120 km. La phase ultime des essais a été démarrée en février 2018. Actuellement, le projet LGV entre Tanger et Casablanca est en train de franchir les dernières étapes de la validation de son infrastructure. Mais, depuis des années, l’ONCF a procédé au recrutement, à la formation et à l’accompagnement des cheminots dans les métiers de la circulation, de la conduite, de la vente et des services aux clients à bord des trains tels le contrôle, les services en gare, la sûreté, la maintenance des trains et la maintenance de l’infrastructure. Ainsi, dans le cadre des essais, l’ONCF a établi un nouveau record de vitesse dans les tests dits de survitesse. Ainsi, des allers et retours ont été prévus à 352 km/h minimum. Si ce record de vitesse est établi, c’est pour éprouver tout le système au-delà de sa vitesse commerciale. À travers ces tests, l’ONCF voudrait s’assurer que tout fonctionne correctement avant de mettre la LGV en service. Cette mise en service est prévue pendant l’été 2018.

La préparation de la mise en service

Bientôt, la dernière phase des essais d’homologation et de rodage du système sera terminée. Ainsi, la mise en service aussi est en cours de préparation. Pour cela, l’ONCF a procédé à l’élaboration de nouveaux référentiels et procédures et à la mise en place d’une nouvelle organisation opérationnelle. Aussi, l’offre commerciale est en phase de finalisation. Une nouvelle politique de services, un nouveau système d’information ainsi qu’un nouveau plan de desserte ont été en outre mis en place dans le cadre de la préparation de la mise en service du LGV. Toujours dans ce cadre, le démarrage de la certification et de l’homologation du système de la LGV a été fait dans le but d’obtenir l’autorisation de mise en service commerciale. Actuellement, tout est en train d’être organisé dans le but de mettre en service commercial la LGV en juin 2018.

 

Pour le moment, les essais continuent ainsi que les vérifications et les contrôles du bon fonctionnement de tout le système du LGV pour que le projet puisse être opérationnel et livré à la date prévue. Tous les Marocains attendent donc la livraison pour découvrir les atouts de la LGV.

Le projet LGV Maroc en phase ultime d’essais avant commercialisation
Évaluer cet article

Commentair

commentaires

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend