Les dernières étapes du projet de la LGV Tanger-Casablanca

Étant dans les dernières étapes de validation de ses différents constituants, le projet de la ligne à grande vitesse entre Tanger et Casablanca est actuellement à la phase de préparation de l’exploitation. Dans le cadre de la préparation à l’exploitation, l’ONCF a lancé la dernière série de tests dynamiques de toutes les installations de la ligne à grande vitesse. Il a aussi mobilisé les équipes et les entités pour le recrutement et la formation des cheminots dans les métiers du ferroviaire. En outre, il a déclenché la certification et l’homologation du système de la ligne à grande vitesse.

La dernière série de tests dynamiques

Elle a démarré en février dernier et concerne l’ensemble des installations de la ligne à grande vitesse qui avait été au préalable mise sous tension le 6 janvier. Ces essais sont faits dans le but de valider le matériel roulant et l’infrastructure dans sa totalité. Ainsi, ils sont effectués dans le but de valider les systèmes d’alimentation électrique, les raccordements aux gares de Tanger et de Kenitra, les télécommunications et la signalisation. Aussi, dans le cadre de ces essais, l’ONCF a établi un nouveau record de vitesse prévu à 352 km/h minimum dans le but de mettre en épreuve le système au-delà de sa vitesse commerciale.

La mobilisation et la formation des équipes et entités de l’ONCF

L’ONCF, conscient du besoin de mise à niveau de ses équipes en fonction du fonctionnement de la ligne à grande vitesse, a depuis des années mobilisé ses équipes et entités afin de les former et les accompagner dans les métiers de la conduite, de la circulation, des services aux clients à bord des trains, de la vente, des services aux clients en gare, du contrôle, de la maintenance des infrastructures, de la sûreté et de la maintenance des trains. Ces formations et ces accompagnements sont possibles grâce à de nouveaux référentiels et procédures élaborés par l’ONCF et une nouvelle organisation opérationnelle. Avec la finalisation de l’offre commerciale qui est en cours, il y aura la mise en place d’une politique de services nouvelle, d’un plan de desserte et d’un système d’information voyageuse de dernière génération. Aussi, l’ONCF a lancé récemment la grande opération de recrutement concernant 600 agents dans les métiers du ferroviaire et commerciaux.

L’homologation et la certification du système de la LGV

Ce sont des procédures qui sont déjà engagées par l’ONCF. Aussi, elles sont la ligne droite pour l’obtention de l’autorisation de mise en service commerciale. Actuellement, toutes les équipes de l’ONCF sont mobilisées autour de la LGV dans le cadre de la préparation à l’exploitation qui est l’ultime phase avant la livraison du projet. Le projet de la ligne à grande vitesse entre Tanger et Casablanca est donc à ses dernières étapes. Tout le nécessaire est donc en train d’être fait par les entités et les équipes de l’ONCF dans le but d’obtenir une infrastructure opérationnelle à la date prévue pour le début de l’exploitation.

Source image: Maghrebiyon مغربيون

Les dernières étapes du projet de la LGV Tanger-Casablanca
10 (100%) 1 vote

Commentair

commentaires

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend