Maroc entre dans l’ère de la grande vitesse

Le Maroc a récemment inauguré sa première ligne à grande vitesse.

Il s’agit d’un nouveau type de train avec une longueur de 200 kilomètres reliant Tanger à Kenitra. Il sera ainsi plus facile de rallier la capitale économique du Royaume, Casablanca, car le grand port de Tanger ne sera plus qu’à 2h10 de la capitale.

La desserte de quatre nouvelles gares

La LGV va desservir les quatre gares neuves et monumentales que sont Tanger, Casablanca Voyageurs, Kenitra et Rabat Agdal. Le déplacement entre ces villes ne sera plus un problème pour les voyageurs, car la desserte va atteindre un train par heure et par sens. Au début du projet, la Ligne à grande vitesse devait relier Casablanca à Marrakech.

Le roi a cependant voulu arrimer les grands pôles économiques que sont Kenitra et Casa à Tanger et son port. C’est ce qui a été la cause du choix de l’axe Tanger-Casablanca. Le prolongement Kenitra-Rabat est aussi bien en vue. Il a d’ailleurs été déjà fait les études préliminaires en vue de la mise en œuvre de ce projet.

Un projet d’un coût de 2,1 milliards d’euros

Le projet de réalisation de la Ligne à grande vitesse a couté dans son ensemble 2,1 milliards d’euros. Une somme qui a été réunie avec l’apport de différents financements. C’est la France qui a financé les 51% du projet, le Maroc les 28%. Le Fonds arabe de développement économique et social a participé avec un apport de 21%.

D’autres travaux sont également prévus. Il est prévu la construction d’un viaduc pour assurer une liaison entre Rabat et Salé. Un ouvrage en souterrain doit aussi être mis en œuvre pour permettre de ressortir à Rabat-Agdal, tous ces travaux visent à faciliter les Horaires LGV. Le financement des 55 kilomètres restants pourrait coûter environ 700 millions.         

Des options envisagées pour la troisième étape de la LGV

Un bon nombre d’options ont été envisagées en ce qui concerne la troisième étape des travaux pour la circulation de la ligne à grande vitesse. Parmi les options qui ont été retenues, on peut citer : Marrakech-Agadir, Casablanca-Marrakech, et Rabat-Marrakech. Les travaux mis en œuvre pourront permettre de gagner du temps considérable pour rallier deux villes.

En effet, des aménagements du réseau conventionnel ont permis un doublement de la totalité de la voie entre Casablanca et Marrakech. Il est désormais possible de gagner une heure dix minutes entre les deux villes. L’ouverture d’une troisième voie est également prévue entre Kenitra et Casablanca.

La ligne à grande vitesse est désormais opérationnelle, et attend de transporter les Marocains à des Tarifs LGV abordables.

Comme tous les pays développés, le Maroc est entré dans l’ère de la grande vitesse. En effet, un ensemble de quatre nouvelles gares a été desservi, et des travaux sont toujours en cours. Il s’agit d’un projet d’un coût de 2,1 milliards d’euros qui a été financé avec l’appui de différents collaborateurs.

La troisième étape de la mise en place de la LGV au Maroc est en cours, et certaines options ont déjà été envisagées. 

Maroc entre dans l’ère de la grande vitesse
10 (100%) 2 vote[s]

Commentair

commentaires

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend